Saint-Joseph, la terreur des forçats

Nous voici sur « Saint-Jo », l’île des durs à cuire. Pas d’administration, seulement des cachots. Quand un bagnard commet une faute durant sa peine, c’est ici qu’on l’enferme, au bagne du bagne.