Ratanakiri mon amour

Une nuit et six heures de bus plus tard, nous arrivons à Banlung, capitale de la province du Ratanakiri. Les chauffeurs de moto-taxis nous attendent de pied ferme afin de nous amener à l’hôtel pour lequel ils travaillent.