« 1000 francs les bonnes choses ! »

16 juin 2011

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

En février dernier à Paris, lorsque nous avons annoncé à Ruth vouloir aller au marché du Mont Bouët, elle s’était esclaffée : « Mais vous ne pouvez pas y aller! Ma maman vous y amènera, ce sera plus sûr. » Elle avait bien raison.

Sans Ruth, Jeanne(sa mère) et Coralie (sa sœur) nous nous serions perdues à coup sûr ! Ce marché, le plus grand du pays, est un véritable labyrinthe, dédale de ruelles, d’étalages en pleine rue et sous divers bâtiments de fortune. Imaginez un quartier entier de Paris envahi de vendeurs en tous genres. Fruits, légumes, vêtements (du soutien-gorge au jean en passant par les boubous), chaussures, sacs, coton-tige, dvd, matériel électronique, meubles, viande, ici vous trouvez TOUT- et même plus.

Ajoutez à cette fourmilière des vendeurs à la sauvette qui vous interpellent « la blanche, la blanche ! », des brouettes qui surgissent de nulle part (et surtout derrière vous)et diverses odeurs de produits chimiques, manioc, viande séchée ou de cuir qui s’entremêlent d’un pas à l’autre.

Les femmes étaient accroupies devant les petits tas de choses qu’elles avaient à vendre : trois morceaux de sucre, quatre bananes, six noix de kola, une calebasse de lait, cinq ou six mille mouches… Albert Londres au marché de Bamako, 1929

Malheur à celle qui tente de prendre des photos. Les regards noirs et les avertissements « tu filmes pas, c’est interdit ! » sont vite remplacés d’une menace « si tu filmes, je casse ton appareil ! » Prendre une photo se dit filmer ici. Dans un premier temps, nous trouvant malignes, nous répondions avec un grand sourire : « On ne filme pas, on prend des photos. »Bien sûr, cela revient au même.C’est grâce à nos trois bodyguard de choc que ces quelques photos apparaissent ici. D’ailleurs, la plus grande crainte des personnes que nous photographions est de se retrouver sur internet. « Tu mets pas ça sur Facebook ! » ou pire « tu vas le vendre dans un catalogue et dire : ça c’est l’Africain ! Tu vas te faire de l’argent avec la photo ! »

Côté son, le micro passe plus inaperçu et, le temps que quelqu’un comprenne, l’enregistreur est déjà parti et personne ne bronche. Plus difficile de rester discrète lorsqu’il faut enregistrer une conversation. Le bruit ici est un mélange de musique, négociations et interpellations noyées dans une litanie de messages de lutte contre les cafards diffusés au mégaphone par des vendeurs d’insecticide et dératiseurs.

Une fois l’échoppe et le produit repéré, il s’agit de négocier.  C’est là que l’hilarité de l’observatrice en goguette commence à monter. La mauvaise foi dispute à la blague et chacun défend son bout de gras. Le jeu que nous pratiquons chaque matin avec les taximen prend toute sa dimension ici pour notre plus grand bonheur.

9 commentaires

  1. balcon

    coucou, je viens de vous suivre au marché. C’est absolument génial!!!!!!!!! alors bon voyage et à bientôt.
    Bisous
    cathy

    Posté le 18 juin 2011 à 14 h 35 min | #
  2. Alors moi je dis, c’est vraiment sympa du mettre le son. On s’y croirait. Merci

    Posté le 18 juin 2011 à 17 h 15 min | #
  3. Sylvain

    Pas mal les photos, c’est un peu osé ! Je pense que vous étiez accompagnées ? Et qu’avez vous acheté au marché ???
    Bon périple et à bientôt à POG !
    Sylvain.

    Posté le 18 juin 2011 à 20 h 57 min | #
  4. BbA

    Bravo les filles, va falloir s’accrocher à vos narines et à vos micros, tenez bon !

    Posté le 18 juin 2011 à 21 h 44 min | #
  5. catherine

    Un grand bravo pour vos « billets », belles photos et bande son, on a vraiment l’impression d’être du voyage ! A bientôt ! Famille Madec G.

    Posté le 19 juin 2011 à 10 h 17 min | #
  6. leboyer christophe

    on a les odeurs,les couleurs…on s’y croirait,quels magnifiques instants que l’on partage,merci,continuez ainsi,gros bisous

    Posté le 22 juin 2011 à 20 h 57 min | #
  7. Diane

    Les photos sont superbes, la transition musicale…étrange…
    A la prochaine les filles !

    Posté le 24 juin 2011 à 12 h 42 min | #
    • seite janine

      on a l’ impression de faire son marché en écoutant les conversations et les photos sont belles et expressives, continues comme ça Julie, c’ est du professionalisme, bravo à vous deux.

      Posté le 2 juillet 2011 à 20 h 34 min | #
  8. mamie crenn

    Lundi , jour de marché de Lesneven!!rien à voir avec ce que tu nous décris , mamie fait le parallèle …Continues à nous faire voyager , nous nous régalons .Mamie suit pas à pas ton périple toujours aussi fière de toi …bisous Julie et Nolwenn NONO et MAMIE

    Posté le 4 juillet 2011 à 11 h 41 min | #

Publier un commentaire

*
*